Combien de millénaires pour imaginer visiter l’univers, incroyables et magnifiques poussières d’étoiles que nous sommes

En passant

C’est extraordinaire​

Smart city

Smart City se réfère à une ville qui :
utilise des technologies d’informations et de communication ainsi que des technologies qui économisent les ressources naturelles, pour aller sur la voie vers une société post-fossile.
se rend indépendante à moyen terme du mazout et des autres combustibles fossiles
interconnecte les nouvelles technologies dans les domaines de l’infrastructure, des bâtiments, de la mobilité, etc. pour utiliser les ressources (énergie, eau etc.) de façon très efficace
anticipe les  formes de mobilité futures et durables et prépare l’infrastructure nécessaire
impose des processus intégrés de planification (par exemple la planification intégrée en énergie)
crée les conditions pour que des innovations se développent et de nouvelles idées soient testées (Cleantech)
utilise des systèmes de gestion dans le sens de la «bonne gouvernance» pour permettre une conduite optimale et un contrôle global qui rend les développements mesurables, vérifiables et rapportables.
met à disposition les ressources humaines et financières appropriées.
Le signe distinctif d’une Smart City , est l’intégration et l’interconnexion de ces domaines pour réaliser les potentiels d’amélioration écologiques et sociaux.
En bref :
«Une Smart City offre à ses habitants une qualité de vie élevée avec une consommation de ressources minimale grâce à une combinaison inteligente des infrastructures (transport, énergie, communication, etc.) aux différents niveaux hiérarchiques (bâtiment, quartier, ville).
Dans ce cotexte , «intelligent» ne signifie pas automatiquement «TIC». Pour une performance similaire, les mécanismes passifs ou autorégulés sont préférables aux approches fondées sur une régulation active.»
(P. Richner, EMPA)

Source http://www.smartcity-suisse.ch/fr/smart-city/

Sentinel 5P, l’aventure continue

En passant

wp-1509999410182..jpeg

Now that Sentinel-5P is safely in orbit, engineers have started commissioning the satellite for the task of delivering extremely high-quality information on air quality. Meanwhile, the Copernicus Atmosphere Monitoring Service is poised to ensure we all reap the benefits from this latest mission.
Launched from Russia on 13 October 2017, this Copernicus satellite is in excellent health and is being manoeuvered gently into its operational orbit.
As planned, the satellite’s Tropomi instrument is in the process of being decontaminated. This will take another couple of weeks and then it will be carefully fine-tuned for service.
Sentinel-5P was designed to provide a primary source of data for the Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS), which is at the European Centre for Medium-Range Weather Forecasts (ECMWF) in the UK, and it is their job to ensure that the mission ultimately benefits Europe’s citizens.
Read more