L’ année prochaine, il sera à nouveau possible de déposer des projets Smart City dans le cadre du programme de soutien. Le délai de soumission est à mi-septembre 2018 pour les projets de 2019

En passant

21.11.2017
Quatre nouveaux projets Smart City dans quatre Cités de l’énergie soutenus par SuisseEnergie

Source: http://www.smartcity-suisse.ch/nc/fr/actualite/detail/article/weitere-vier-smart-city-projekte-werden-durch-die-projektfoerderung-2018-des-bundes-unterstuetzt/

Smart city

Smart City se réfère à une ville qui :
utilise des technologies d’informations et de communication ainsi que des technologies qui économisent les ressources naturelles, pour aller sur la voie vers une société post-fossile.
se rend indépendante à moyen terme du mazout et des autres combustibles fossiles
interconnecte les nouvelles technologies dans les domaines de l’infrastructure, des bâtiments, de la mobilité, etc. pour utiliser les ressources (énergie, eau etc.) de façon très efficace
anticipe les  formes de mobilité futures et durables et prépare l’infrastructure nécessaire
impose des processus intégrés de planification (par exemple la planification intégrée en énergie)
crée les conditions pour que des innovations se développent et de nouvelles idées soient testées (Cleantech)
utilise des systèmes de gestion dans le sens de la «bonne gouvernance» pour permettre une conduite optimale et un contrôle global qui rend les développements mesurables, vérifiables et rapportables.
met à disposition les ressources humaines et financières appropriées.
Le signe distinctif d’une Smart City , est l’intégration et l’interconnexion de ces domaines pour réaliser les potentiels d’amélioration écologiques et sociaux.
En bref :
«Une Smart City offre à ses habitants une qualité de vie élevée avec une consommation de ressources minimale grâce à une combinaison inteligente des infrastructures (transport, énergie, communication, etc.) aux différents niveaux hiérarchiques (bâtiment, quartier, ville).
Dans ce cotexte , «intelligent» ne signifie pas automatiquement «TIC». Pour une performance similaire, les mécanismes passifs ou autorégulés sont préférables aux approches fondées sur une régulation active.»
(P. Richner, EMPA)

Source http://www.smartcity-suisse.ch/fr/smart-city/